Categories
Français Gestion de portefeuille

Les principes de l’allocation stratégique d’actifs

Votre allocation d’actifs stratégique sera votre point de départ pour vous aventurer sur le marché boursier mais la fin prochaine de la politique budgétaire et monétaire expansive et la valorisation élevée des actions de croissance américaines peuvent nécessiter une mise en œuvre différente de votre allocation d’actifs.

Qu’est-ce que l’allocation d’actifs

Si vous souhaitez prendre le contrôle de vos finances, la définition de l’allocation stratégique d’actifs sera votre point de départ avant de vous aventurer en bourse. Puis, vous pourrez sélectionner les indices auxquels vous souhaitez vous exposer et investirez dans les fonds négociables en bourse (ETF) ou les fonds communs de placement correspondants. Vous pourrez alors décider d’investir en fonction de la devise et du prix relatif des marchés.

En résumé, vous devez suivre ces trois étapes avant d’investir :

  1. Définir votre allocation stratégique d’actifs pour votre situation (exposition aux devises et aux marchés internationaux).
  2. Sélectionner un indice couvrant chaque composante
  3. Sélectionner l’ETF pour chaque indice

Il y a tellement de choses qui peuvent mal tourner que vous ne devriez appliquer une approche personnelle de gestion des devises et des différents marchés uniquement si vous vous êtes suffisamment instruit, sinon vous risquez de commettre des erreurs importantes.

C’est pourquoi dans la plupart des cas (et désolé pour ce mantra répété), vous devriez investir un portefeuille simple et large. Vous pouvez considérer trois sous portefeuilles d’actions avec par exemple votre pays d’origine, les marchés développés et les titres émergents. Prendre trop de positions individuelles dans votre portefeuille et faire des allers-retours a peu de chances d’être rentable à long terme, malgré la possibilité parfois offerte d’améliorer vos résultats en effectuant des opérations de change et d’achat d’actions lorsqu’elles sont plus attractives. Le principe clé de la diversification s’applique ici car il permet d’éviter une perte totale de vos actifs.

La seule chose que vous devez éviter, c’est le risque de ruine. (…) Restez à l’écart des choses qui pourraient vous faire perdre tout votre capital, toutes vos économies. Ne jouez pas tout d’un coup.

L’Almanach de Naval Ravikant par Eric-Jorgenson

Vous devez donc éviter de concentrer vos avoirs dans une seule entreprise ou même un seul pays (comme votre pays d’origine). Recherchez donc plutôt la diversification internationale. 

Allocation d’actifs en actions internationales

Votre allocation internationale dépendra de votre besoin de diversification et de votre exposition aux devises souhaitées. Si vous vivez aux États-Unis, vous aurez peut-être moins besoin de diversification internationale ou d’exposition aux devises étrangères qu’un citoyen d’un plus petit pays comme la Suisse (où votre exposition au marché boursier national sera concentrée sur quelques actions).

Au cours des 10 dernières années, la stratégie d’investissement la meilleure aurait été d’investir exclusivement dans un portefeuille mondial (par exemple avec un seul ETF). La fin proche de la politique budgétaire et monétaire expansive et la valorisation élevée des actions de croissance américaine peuvent nécessiter une décision différente quant à votre future allocation d’actifs. Comme pour la plupart des bonnes stratégies, une tendance forte n’est pas éternelle (ou en termes simplistes, elle fonctionne jusqu’à ce qu’elle ne fonctionne plus !). Actuellement (fin 2021), les ETF surévalués sont les titres Growth US et il existe un risque plus élevé de correction par rapport aux investissements moins valorisés. C’est là que les investisseurs particuliers sont le plus susceptibles d’être exposés à travers des actions très chères en investissant dans les indices des marchés développés MSCI et FTSE (au moyen des ETFs correspondants).

Votre allocation d’actifs en actions et votre allocation internationale détermineront les composantes principales de votre portefeuille. Par exemple, si votre allocation européenne est de 50%, votre portefeuille pourrait être composé d’un ETF couvrant ce marché ou de plusieurs ETFs totalisant sa part de votre portefeuille (c’est-à-dire la moitié dans ce cas illustratif). Si vous recherchez un ETF à faible coût, l’Eurostoxx 50 couvre les 50 plus grandes valeurs européennes. Le problème est qu’il avait un P/E attractif dans la première partie de 2020 et est rapidement devenu plus cher suite à l’inondation de liquidité des banques centrales.

Gérer la complexité de votre allocation d’actifs

Si vous pouvez gérer un portefeuille plus compliqué, vous pourriez avoir un ETF européen de base et d’autres ETFs à faible coût spécifiques à un pays avec des P/E plus faibles (et parfois aussi avec des frais inférieurs). Pour plus de simplicité, commencez par un ETF européen avec de faibles frais et un P/E raisonnable. Sinon, il s’agirait déjà d’un type de market timing qui va plus loin que l’investissement passif pur conduisant à un plus grand risque d’erreur (même s’il ne s’agit pas encore de stock picking). Si vous suivez cette approche plus détaillée de sélection d’indices et d’ETF, faites attention aux conseils suivants :

  • Recherchez précisément les constituants (les ETF européens peuvent inclure des sociétés britanniques exposées à la livre sterling ou à des actions suisses importantes) ;
  • Un nombre élevé de constituants (c’est-à-dire le plus d’actions différentes possibles pour un marché donné) est généralement préférable mais cela ne doit pas se faire au détriment de frais bas ;
  • Vous devez éviter les indices de style (croissance et valeur), actifs ou factoriels (petites ou grandes capitalisations), car ils faussent votre vision du marché et coûtent plus cher.
  • Essayez d’avoir pour objectif votre allocation à long terme. Si certains composants sont actuellement surévalués, concentrez-vous sur de meilleures affaires pendant que vous construisez votre portefeuille d’ETFs, mais gardez votre destination finale (un portefeuille d’actions bien équilibré) à l’esprit.

Que faire avec votre plan d’allocation d’actifs

Si vous n’êtes pas intéressé par les marchés, il est toujours préférable d’investir dans des ETFs sur la base de votre allocation d’actifs plutôt que dans votre banque traditionnelle qui charge des frais stratosphériques pas toujours transparents. Pour cela, vous pouvez consulter les ressources de ce site.

Une autre option serait un robo-advisor bon marché, s’il est disponible à un prix acceptable dans votre juridiction, ou alors un conseiller compétent avec un tarif abordable (ce qui est très rare).